L’assiette idéale

La répartition idéale d’une assiette “santé” représente 60% de légumes cuits ou crus, 20% de protéines animales ou végétales et 20% d’aliments glucidiques sucre ou farineux (pâte, riz etc…)

Il faut aussi des aliments gras soit environ 5% pour les graisses (purée amande, noix etc…). Pour ne pas compliquer la formules nous le notons à part. Pour les personnes très sportives ou ayant un travail physique, le rapport en glucide peut être très légèrement supérieur au détriment des légumes et des fruits.

Il est difficile de donner une répartition des repas plus précise. Il est important que chacun écoute son propre corps et ses symptômes pour devenir son propre guide, sans pour autant prendre des libertés qui vous éloigneraient trop des « règles » alimentaires indiquées dans l’article.

 

Pour vous aider à mieux écouter votre corps, voici sous forme de tableau, des indications qui peuvent montrer des signes de carences ou d’excès :

Après la répartition de notre assiette il est important de parler de la qualité des aliments. Pour notre maladie il n’est pas obligatoire de choisir des aliments composés d’une très grande qualité.

Néanmoins si vous pouvez vous le permettre, je ne peux que vous conseiller d’acheter des produits biologiques ou du commerce équitable, de saison et local

En améliorant la qualité de votre alimentation et des produits que vous achetez, vous améliorez aussi leurs qualités nutritionnelles. Ce qui vous aidera très certainement à vous sentir plus en forme et plus résistant.

Il est maintenant important de prêter

attention aux combinaisons alimentaires !

Si vous désirez aller plus loin dans la gestion de votre assiette, il est maintenant essentiel pour vous de surveiller vos combinaisons alimentaires. Prendre conscience de ces combinaisons vous permettra de prévenir vos maux de ventre et de limiter vos nausées et autres nuisances digestives.

Pour vous repérer, voici plusieurs tableaux qui segmentent les aliments en différentes catégories

Les Protéines :

Protéines fortes :

Viande rouge et blanche, poisson, œuf, fromage

Protéines faibles :

Légumineuse (lentille, pois, etc..), soja, amande, noisette

Les glucides :

Farineux fort :

Riz, pâtes, avoine, épeautre, blé, orge, seigle, pain complet, sarrasin, millet, maïs,…

Amidons faible :

Flocons de céréales, potimarrons, potirons, pommes de terre, patates douces, châtaignes

Les fruits et légumes :

Fruits :

Citrons, pamplemousses, tomates, myrtilles, abricots, pommes, poires, prunes, pêches, bananes, dattes, figues, raisins, mûres, ananas

Légumes verts et colorés :

Légumes verts ou colorés crus ou cuits

Aliments spécifiques :

Melons, pastèques, miel, sucres

Ce premier tableau est simplifié pour représenter les combinaisons les plus simples à mettre en place. Après avoir testé ce premier tableau, si vous avez de bons résultats, je vous encourage à continuer votre rééducation alimentaire en suivant les conseils des combinaisons du second tableau.

Si vous désirez manger des fruits, consommez les au moins 30 min après ou avant votre repas principal ou pour votre encas de l’après-midi.

Combinaisons alimentaires simplifiées

Protéines forte avec Amidons faibles

Protéines faibles avec Farineux forts

Tableau des combinaisons alimentaires (Daniel KIEFFER)

1 Commentaire

Soumettre un commentaire