Apprenez à mieux vivre avec le Syndrome de Gilbert

Un site dédié à notre maladie, pour vous aider dans votre quotidien

Articles populaires

Les 10 commandements de l’alimentation saine

Apprenez les régles clés de l’alimentation adaptées à notre maladie.

Les aliments acides, notre pire problème

Comment éviter l’acidose et quels sont les aliments acidifiants ?

Comment gérer son stress avec la sophrologie

La sophrologie un moyen de prévenir et combattre le stress du quotidien.

Les bons côtés de la maladie

Découvez les points positif à avoir la maladie de Gilbert !

Mais la maladie de Gilbert, c’est quoi au juste ?

 

La maladie de Gilbert, plus communément nommée syndrome de Gilbert, a été décrite pour la première fois par le gastroentérologue français Augustin Nicolas GILBERT et ses collaborateurs en 1901.

Celle-ci se transmet par mode autosomique récessif, ce qui signifie que les 2 parents doivent être porteur de la mutation génétique pour le transmettre à l’enfant.

S’agissant d’une affection hépatique héréditaire due à un défaut d’élimination de la bilirubine, c’est-à-dire à un déficit partiel d’une enzyme lors du transport de la bilirubine jusqu’au foie, la maladie de Gilbert reste une pathologie bénigne au regard médical, ce qui ne requiert pas de traitement.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, 5% de la population, pour qui le diagnostic aurait été effectué, est atteinte de la maladie de Gilbert. Le nombre pourrait être plus élevé, soit 16% de la population et 40% serait porteur de l’anomalie génétique.

De ce fait, la maladie de Gilbert n’est pas une maladie si rare.

Les symptômes apparentés à la maladie de Gilbert peuvent paraître commune à d’autre maladie et identifiés comme de simples maux passagers.

Quels sont les symptômes

  • Les maux de tête ;
  • Le manque d’appétit ;
  • Les nausées ;
  • Les flatulences ;
  • La constipation ;
  • Les éructations ;
  • Les vomissements ;
  • La dépression ;
  • Une difficulté de concentration ;
  • Des picotements dans les mains, au niveau du coeur ;
  • Le syndrome du côlon irritable

Ces symptômes peuvent être plus ou moins fréquents et accompagnés de jaunisse, selon l’hygiène de vie de la personne atteinte de la maladie de Gilbert.

Les facteurs déclencheurs des symptômes

  • Une mauvaise hygiène alimentaire ;
  • Etre en acidose (augmentation de l’acidité dans le sang) ;
  • Le stress ;
  • La fatigue ;
  • Des exercices physiques trop intenses ;
  • Le jeûne ;
  • Les périodes menstruelles (pour le femmes) ;
  • Une intervention chirurgicale ;
  • Une pathologie infectieuse ;
  • Certains médicaments (particulièrement les anti-inflammatoire)

Les solutions

L'alimentation

Améliorez et adaptez votre alimentation

Se ressourcer

Découvrez des techniques douces pour vous ressourcer

Vie sociale et astuces

Quelques conseils pour améliorer votre quotidien

Les Medicaments

Aujourd’hui il n’existe pas de médicament ou de prise en charge médicale efficace de la maladie de Gilbert.

Effectivement dans certain cas, où les symptômes sont importants, lors d’une crise par exemple, le médecin peut proposer un traitement au « Phénobarbital ». Ce médicament qui n’est pas spécifiquement adapté à cette maladie, peut être aussi utilisé pour aider les personnes épileptiques. De plus, ce médicament à des effets secondaires assez fréquents, tel que :

Il est donc rarement prescrit et on ne peut vous le conseiller pour améliorer votre qualité de vie quotidienne.

  • de la somnolence
  • des maux de tête
  • de la nausée
  • des cauchemars ou des troubles du sommeil
  • des vomissements
  • une constipation
  • une diarrhée
  • de la fatigue
  • une pression artérielle basse
  • une sensation de tournoiement
  • une concentration difficile.

Les Medicaments

Aujourd’hui il n’existe pas de médicament ou de prise en charge médicale efficace de la maladie de Gilbert.

Effectivement dans certain cas, où les symptômes sont importants, lors d’une crise par exemple, le médecin peut proposer un traitement au « Phénobarbital ». Ce médicament qui n’est pas spécifiquement adapté à cette maladie, peut être aussi utilisé pour aider les personnes épileptiques. De plus, ce médicament à des effets secondaires assez fréquents, tel que :

  • de la somnolence
  • des maux de tête
  • de la nausée
  • des cauchemars ou des troubles du sommeil
  • des vomissements
  • une constipation
  • une diarrhée
  • de la fatigue
  • une pression artérielle basse
  • une sensation de tournoiement
  • une concentration difficile.

Il est donc rarement prescrit et on ne peut vous le conseiller pour améliorer votre qualité de vie quotidienne.

« J’ai moi-même testé ce médicament durant 2, 3 jours il a déjà plusieurs années. Sincèrement ça a été magique. A cette époque je commençais à peine mes études à la Fac, je n’avais pas encore mes connaissances actuelles en alimentation et il était difficile d’avoir une bonne hygiène de vie. Les symptômes dus à la maladie devenaient fréquents.  Pour m’aider, mon médecin m’avait prescrit ce traitement. Le 1er jour c’était fantastique ! Mes yeux étaient redevenus blancs ! Je me suis dit quelle chance ! J’ai enfin trouvé un remède me permettant d’éviter les remarques désobligeantes sur mes yeux jaunes ou mon air fatigué dû à mon teint jaunâtre. Fini les maux de ventre, les nausées et autre joyeusetés… mais malheureusement il n’en était rien. J’ai très vite déchanté. Dès le 2ème jour j’ai commencé à avoir des effets indésirables dus au médicament et après avoir arrêté le traitement mon corps n’a pas particulièrement apprécié. Il m’a fait comprendre comme un chien fou qu’on n’aurait pas sorti en promenade depuis 3 semaines, qu’il ne fallait pas le brider. Pendant les 4 jours qui ont suivi l’arrêt du traitement les symptômes ont repris de plus belle, fatigue yeux jaune etc… »

Tout ce petit paragraphe pour vous convaincre d’éviter de concevoir la prise de médicament comme une solution à long terme et penser qu’il vous accompagnera dans votre vie au quotidien.